Tribune réservée aux élus minoritaires

Le vote du budget au dernier conseil

Pour la deuxième année consécutive la masse salariale dérape, je rappelle que l’année passée nous avions un BP avec une augmentation 8 fois supérieure aux communes de note strate (pour finir d’ailleurs à + 9 % dans le compte administratifs) soit cumulé sur les 2 premières années du mandat une explosion de 18 % de nos coûts de personnel.

  Notre commune peut paraitre riche au regard de ses liquidités (qui sont plus liées à l’absence de projet qu’à une gestion en bon père de famille) nous entendons ou plutôt lisons ça et là le projet de vente du doyen (11 logements alors qu’il fallait dans tous les programmes de listes mettre l’accent sur les logements d’urgence) autant dire une vente des bijoux de famille pour le dépenser dans l’explosion de frais de personnel.

Les douvainois ont voté pour une liste divers centre, ils se retrouvent avec un exécutif avec de vraies dérives de gauche.

La réponse donnée pour le doyen est qu’il ne sera pas vendu et c’est tant mieux, pas par une soudaine prise de conscience, mais plutôt parce que le sujet semble avoir soulevé quelque dissensions au sein de l’équipe majoritaire.

Nous avons aussi fait part de notre inquiétude de ne pas voir arriver en vote conseil les investissements, que ce soit la bibliothèque ou les différents travaux de voiries ou encore les achats de machines.

La réponse de notre premier édile a été « vous m’avez voté une délégation jusqu’à 5 millions d’euros je peux signer sans passer devant le conseil »…

Nous venons de passer 2 mandats ou le maire nous consultait même pour 60000 €, on s’était habitué…

Génération Bien Vivre - 05/04/2022